Retraites: le dialogue continue !

Je salue les avancées significatives issues du dialogue entre le Gouvernement d’ Édouard Philippe et les syndicats.

L’UNSA, la CFDT, la CFTC, le MEDEF, l’U2P et la CPME ont annoncé leur satisfaction et leur participation à la conférence de financement.

Alors que les commentateurs professionnels et opposants systématiques se livrent parfois à de fausses interprétations, rien ne remplace la lecture de la source de l’information: je vous invite à lire directement la lettre du Premier Ministre aux syndicats.

Cela ne vous prendra que 5 minutes: les propositions tiennent en deux pages!

Ainsi, vous constaterez que chacun a fait un pas en avant, tout en préservant les principes d’universalité, d’équité… ET d’équilibre financier, impératif pour une réforme responsable.

  1. UNIVERSALITÉ: “Je confirme la volonté du gouvernement de construire un système universel de retraite, par répartition et par points, plus fort, plus simple et plus juste que le système actuel.”
  2. ÉQUITÉ: “Les concertations ouvertes sur la pénibilité, le minimum de retraites, l’emploi des seniors, la gestion des fins de carrière dans les entreprises comme dans le secteur public, permettront de l’améliorer encore.”
  3. RESPONSABILITÉ: “La conférence [sur l’équilibre et le financement des retraites] proposera les mesures permettant d’atteindre l’équilibre financier en 2027, en s’inscrivant dans le cadre des projections du Conseil d’Orientation des Retraites.”

    “La conférence sur l’équilibre et le financement des retraites remettra ses conclusions d’ici la fin du mois d’avril 2020, afin qu’elles puissent être prises en compte AVANT le vote du projet de loi en seconde lecture.”

    ✅Si la conférence parvient à un accord sur l’équilibre / financement, il sera transcrit dans la loi.
    ❎Si la conférence échoue, le Gouvernement s’assurera de prendre les mesures nécessaires pour atteindre l’équilibre d’ici 2027, dans le projet de loi.
    “Les mesures destinées à rétablir l’équilibre ne devront entraîner ni baisse des pensions (…), ni hausse du coût du travail (…).”

Pour le dire le plus simplement possible:
le totem de “l’âge pivot” disparaît…
… mais l’impératif à résoudre l’équation budgétaire (pour une réforme équilibrée et donc responsable) est toujours là.

Le Gouvernement fait preuve de responsabilité. Et des syndicats adhèrent déjà à ces propositions du Premier Ministre.

L’UNSA déclare ainsi: “L’équilibre financier, dès 2027 et à long terme, de notre régime de retraites est indispensable. La future conférence de financement doit y concourir et permettre de trouver rapidement un accord engageant partenaires sociaux et gouvernement. L’UNSA y apportera ses solutions, la pérennité du système de retraite par répartition l’exige.” (communiqué ici)

La CFDT déclare également qu’elle “s’inscrira également dans la conférence de financement dont elle a proposé le principe.” (communiqué ici)

La CFTC “a acté sa participation à la démarche. À cette occasion, elle formulera un ensemble de solutions dont certaines auront un effet immédiat.” (communiqué ici)

Le MEDEF déclare qu’il “s’engagera pleinement dans la conférence de financement afin de trouver les mesures d’âge justes assurant l’équilibre financier du système de retraites à court, moyen et long terme”. (communiqué ici)

L’U2P “se félicite que le Premier Ministre, dans le courrier qu’il a adressé aux organisations syndicales de salariés et patronales, crée les conditions pour que la concertation puisse s’engager entre les partenaires sociaux sur l’équilibre et le financement des retraites.” (communiqué ici)

Le dialogue social fonctionne et je m’en réjouis.