Retraites: 5 minutes pour comprendre la réforme

Le Premier Ministre a présenté, mercredi 11 décembre, le projet de réforme du système de retraite.

Regardez le discours du Premier Ministre

Lisez le dossier de presse complet

Ecoutez les réponses du Premier Ministre sur TF1


Synthèse

Notre système actuel est redoutablement complexe. Le réformer l’est tout autant.

Alors que les informations qui circulent dans les médias sont nombreuses, j’ai souhaité vous donner ici, en toute transparence, des éléments factuels et synthétiques pour tout savoir sur ce projet de réforme. 

Voici un schéma de synthèse permettant de visualiser, en un clin d’œil, la plupart des impacts de la réforme proposée par le Premier Ministre: 


1. Universalité

Le projet de réforme repose sur un premier principe: l’universalité.

Concrètement, le système sera le même pour tous les Français, sans logique de statuts.


2. Equité et justice sociale

Cette réforme repose sur un second principe: l’équité et la justice sociale

Concrètement, le système protégera mieux les Français les plus fragiles, les femmes seront les grandes gagnantes du système universel, le système sera favorable aux familles

Enfin, les plus hauts revenus, au-delà de 120.000€ annuel, contribueront de façon plus importante à la solidarité nationale.

Un système universel ne signifie pas la négation de toute spécificité.

La réforme prend en compte les particularités des métiers dangereux (pompiers, gardiens de prison, forces de l’ordre, militaires), des enseignants, des aides-soignantes, des indépendants et artisans et des professions libérales.


3. Responsabilité

La réforme repose sur un troisième principe: la responsabilité.

Cette responsabilité implique de bâtir un système sur des bases financières solides, pour les prochaines générations.

Concrètement, sur les trajectoires financières: 

  • Le Gouvernement a accepté de décaler les contraintes entre 2025 et 2027
     
  • Les organisations syndicales ont donc été écoutées et le Gouvernement leur donne une place centrale dans la gouvernance. Ce sont elles qui fixeront les paramètres du système, sous le contrôle bien-sûr du parlement.
     
  • C’est donc à elles de définir les modalités, les différents paramètres qui permettront de remettre le système à l’équilibre et de converger vers le système universel. Le Premier Ministre a bien indiqué que si les partenaires sociaux se mettaient d’accord sur d’autres leviers de court terme que l’âge d’équilibre pour remettre le système de retraite dans le vert, il reprendrait leurs propositions à son compte.

Progressivité

L’entrée en vigueur du nouveau système sera très progressif. 


Calendrier

La réforme est toujours dans une phase de concertation.

Le dialogue avec les partenaires sociaux doit permettre d’avancer. Cette écoute a déjà débouché sur un décalage de l’équilibre financier pour 2027 (et non 2025 comme envisagé initialement) et sur la pénibilité (étendue aux fonctions publiques d’Etat, hospitalière et territoriale). Les propositions des organisations syndicales qui permettent de garantir l’équilibre financier des retraites futures sont les bienvenues. 

Viendra ensuite le temps de la présentation formelle du projet de réforme en janvier, puis le débat à l’Assemblée nationale et au Sénat tout au long de l’année 2020.

J’ai toujours été attaché à faire participer les citoyens à l’écriture de la loi. Je ne manquerai donc pas d’associer tous les citoyens qui le souhaitent à l’examen du projet de réforme du gouvernement, quand celui-ci le présentera à l’Assemblée nationale.


Quelques cas concrets

Dans l’attente d’un simulateur du gouvernement, qui permettrait de répondre à chacune des situations individuelles des 67 millions de Français, voici quelques cas concrets pour illustrer les effets de cette réforme:

Le gouvernement a publié des “cas types”, pour mieux comprendre les impacts de la réforme sur certaines professions.

Fonctionnaires, infirmiers, enseignants, salariés (…) découvrez ICI ce que la réforme change concrètement.

Le 22 janvier 2020, jour de l’examen du projet par le Conseil des ministres, le prototype de simulateur fonctionnera avec environ 150 situations individuelles. Il sera rapidement complété pour atteindre 300 situations individuelles.

Un simulateur individuel exhaustif sur les données personnelles de carrière de chaque Français sera disponible courant 2020.


D’autres questions?

Le porte-parolat du gouvernement a réalisé une première fiche de réponses aux questions fréquemment posées sur cette réforme. 

Au fur et à mesure des retours du terrain, tout sera fait pour répondre précisément aux interrogations des citoyens. 

Questions / Réponses


Enfin, je souhaiterais apporter toute ma solidarité et mon empathie à celles et ceux qui subissent les conséquences des blocages actuels dans certains services publics.

Aux navetteurs du TER Paris-Chartres que je connais bien.
Aux automobilistes embourbés dans d’interminables bouchons.
Aux commerçants qui redoutent à nouveau de nouvelles pertes, au profit des géants du e-commerce, en cette période cruciale de Noël. 
A ceux qui se sont fait bloquer car ils ne souhaitaient pas faire grève, comme à Lucé cette semaine.
A ceux qui se sont fait violemment insulter car ils ne souhaitaient pas faire grève, comme ce fut le cas sur le tram dans les Hauts-de-Seine, ou encore sur dans un dépôt de bus de la région parisienne

(…)

Je pense très sincèrement à vous et aux difficultés que vous rencontrez.
La liberté des uns doit s’arrêter là où commence celle des autres.


Je peux vous assurer de ma détermination, ainsi que celle de tous les députés de la majorité :

  • à être ferme sur le principe d’un système de retraite universel, qui figurait bien dans les engagements présidentiels et législatifs de 2017.
     
  • à être toujours dans le dialogue et l’écoute active des citoyens et des organisations syndicales, pour améliorer ce projet de réforme important pour les futures générations.