Ce qui change le 1er novembre

Une complémentaire santé unique à moins de 1€ par jour

La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS) fusionnent pour devenir la Complémentaire santé solidaire (CSS).

Cette aide unique et plus simple permettra aux bénéficiaires de ne pas payer :

  • les dépenses de santé chez le médecin, dentiste, kinésithérapeute, infirmier, pharmacien ou à l’hôpital ;
  • la plupart des lunettes et des prothèses dentaires et auditives ;
  • les dépassements chez les médecins.

200 000 personnes supplémentaires profiteront de cette complémentaire qui, selon leurs ressources, ne leur coûtera rien ou alors moins de 1€ par jour et par personne.

En savoir plus sur https://www.complementaire-sante-solidaire.gouv.fr/

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) passe de 860€ à 900€ par mois

Parmi les nombreuses mesures concernant le handicap, le gouvernement s’est engagé à une hausse sans précédent l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).

L’assurance chômage accessible aux indépendants et aux démissionnaires

Désormais, il faudra avoir travaillé six mois sur les 24 derniers mois, au lieu de quatre mois sur 28, pour ouvrir ses droits à l’assurance-chômage (sauf pour les plus de 53 ans, pour qui la période de référence restera de 36 mois). En contrepartie, la durée minimale d’indemnisation passe de quatre à six mois, pour une durée maximale de deux ans (deux ans et demi pour les 53-55 ans, trois ans pour les plus de 55 ans).

Le seuil de rechargement des droits est également revu à la hausse. Il suffisait auparavant, pendant sa période de chômage, de travailler un mois (ou 150 heures) pour que sa durée d’indemnisation soit prolongée d’autant. Dorénavant, il faudra travailler au minimum six mois pour en bénéficier.

Concernant les plus hauts revenus, leur allocation sera diminuée de 30% au bout de six mois de chômage si leur dernier salaire était supérieur à 4 500 euros brut. Un plancher fixe la limite de cette baisse à 2 261 euros net par mois.

Parallèlement, de nouveaux droits sont aussi créés, conformément à la Loi “Liberté de choisir son avenir professionnel“:

  • En cas de démission effective à partir du 1er novembre, les salariés ayant au moins 5 ans d’ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l’assurance chômage pour réaliser un projet professionnel.
  • Les travailleurs indépendants pourront également toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois, sans cotisation supplémentaire.

Tout savoir sur cette réforme ICI

Retrouvez ici les explications de Muriel Pénicaud.

Les pensions de retraite complémentaire du privé revalorisées

  • Les anciens salariés du privé vont voir leur pension de retraite complémentaire revalorisée de 1%.

Le plan hivernal du gouvernement

Du 1er novembre 2019 au 31 mars 2020, aucune expulsion locative ne peut avoir lieu durant cette période dite de “trêve hivernale”. 

Parallèlement, le gouvernement active le plan hivernal sur tout le territoire, qui prévoit :

  • jusqu’à 14 000 places d’accueil supplémentaires, qui s’ajoutent aux 146 000 déjà existantes et financées chaque jour.
  • des dispositifs de maraude (budget en hausse de 5 M€) et d’accueil de jour (+4 M€) renforcés pour protéger les plus fragiles.

Un menu végétarien par semaine dans les cantines

De la maternelle au lycée, tous les restaurants scolaires devront proposer au moins un menu végétarien par semaine.